L’Alsace ne veut plus être victime de l’idéologie socialiste

par Aubin Brandalise

Communiqué de presse de Jean Rottner, Maire de Mulhouse

A la lecture du rapport établi par l’Observatoire de la laïcité, on ne peut que s’insurger une fois de plus contre le funeste dessein qui se trame sur le dos de l’Alsace.

Abrogation du délit de blasphème, remise en cause de l’enseignement religieux, mais aucune proposition pour lutter contre le fondamentalisme et l’obscurantisme.

Pour ne pas avoir à s’atteler aux vrais problèmes de notre société, on tente une grossière diversion avec une attaque en règle du Concordat en vigueur en Alsace-Moselle.

Définitivement, ce Gouvernement n’a pas compris les fondements de la laïcité et fait montre d’un dogmatisme affligeant contre l’histoire et l’identité alsaciennes.

Plutôt que de toujours vouloir uniformiser, niveler par le bas, les dirigeants socialistes devraient au contraire faire preuve d’ouverture et d’intelligence en prenant exemple sur le modèle alsacien qui a démontré son efficacité au cours des dernières décennies.

Le dialogue inter-religieux est une force en Alsace. C’est aussi un rempart contre le racisme, l’antisémitisme ou l’islamophobie.

 Que la gauche se préoccupe de remettre la France sur les rails de la prospérité plutôt que de s’acharner systématiquement sur l’Alsace.

 

Laisser un commentaire