Elections départementales : réaction de Jean Rottner

par Aubin Brandalise

Avec une large victoire des élus de la majorité alsacienne dans les 3 cantons, ce scrutin de mi-mandat est finalement très révélateur : il témoigne du désir d’alternance des Français et dresse des perspectives optimistes pour les prochaines élections régionales de 2015 mais aussi nationales de 2017.

Je me réjouis d’avoir désormais 5 membres de mon équipe municipale pour défendre les dossiers Mulhousiens, et plus largement, du sud de l’Alsace, au Conseil Départemental du Haut-Rhin.

Au-delà des très bons résultats sur Mulhouse, je félicite mes collègues Maires de m2A nouvellement élus qui viennent renforcer le poids de notre agglomération au sein de la nouvelle assemblée départementale.

Ce soir, ce sont des élus locaux engagés et ancrés dans leur territoire qui viennent de remporter ce qui apparaît comme un véritable plébiscite.

Retrouvez ci-dessous les résultats pour chaque bureau de vote mulhousien par canton :

résultats 2nd tour canton 1 résultats 2nd tour canton 2 résultats 2nd tour canton 3

 

Montréal, entre ville intelligente et coopération numérique

par Caroline POROT

Je rentre d’un voyage d’étude de 4 jours à Montréal au cours duquel j’ai assisté à la première édition nord-américaine du Smart City Expo, salon des villes intelligentes qui existe depuis plusieurs années à Barcelone. Ce déplacement, effectué sous la casquette de maire de Mulhouse mais aussi de co-président des Commissions numériques de l’AMF et de l’AMGVF, visait plusieurs objectifs :

 Etudier la mise en œuvre du « Bureau de la Ville Intelligente et Numérique (BVIN) » de Montréal ;
 Accompagner une délégation de chefs d’entreprises alsaciens pour nouer des contacts, favoriser l’export ou l’implantation de nos entreprises au Québec et des entreprises canadiennes en Alsace ;

 Favoriser des partenariats autour de KM0, le quartier numérique de Mulhouse qui accueillera dès le mois de septembre 2015 entreprises, écoles et start-up sur le site de la Fonderie, à proximité du campus de l’Université de Haute-Alsace.

Notre programme était particulièrement dense : nous avons rencontré des élus de Laval, Montréal et Magog (une villégiature connue pour son lac à proximité de la frontière américaine), visité 3 accélérateurs (la Maison Notman, le CEIM et Griffin Camp), découvert le « quartier de l’innovation ». Nous avons également rencontré le Consul général de France au Québec, le jeune créateur (mulhousien) d’un studio de jeu vidéo (Minority Media), la section UMP de Montréal.

J’ai également eu la chance d’échanger pendant près d’une heure avec l’un des principaux patrons de presse canadiens, éditeur de « la Presse plus », un journal gratuit créé sous forme d’appli téléchargeable sur Ipad, créé en collaboration avec Apple. L’avenir de la presse quotidienne, combinant richesse du contenu, interactivité et lectorat de masse garanti pour attirer les annonceurs. Un dispositif déjà adopté par le Toronto Star et qui intéresse également l’un des principaux éditeurs américains. Avant de conquérir le marché européen.

Des rencontres riches et passionnantes donc. Partout, nous avons croisé des Français (ils sont 100 000 à Montréal), souvent de jeunes chefs d’entreprises qui ont monté leur start-up, levé des fonds, créé des emplois. Ils racontent aisément l’état d’esprit « business friendly », la flexibilité du système, l’accès facilité aux capitaux privés. La phrase d’un compatriote exilé depuis 20 ans m’a particulièrement frappé : « En France, pour être, il faut avoir été. Ici, pour être, il faut juste avoir envie de faire ». Il ne faut pas s’y tromper, le système ne fait pas de cadeau, les aides ne tombent pas du plafond, il faut faire ses preuves. Mais le risque et le talents sont récompensés.
Ce séjour canadien, comme le précédent en 2013 qui a inspiré la démarche « Mulhouse c’est Vous », conforte ma vision d’une ville dont l’intelligence provient avant tout de la capacité à fédérer celle de ses habitants. Je reviens avec l’envie de communiquer davantage sur l’effort consenti par la collectivité pour financer chaque grand projet : au Québec, les panneaux annoncent au cent près les investissements et permettent de mieux appréhender le coût des choses.

Mes différents interlocuteurs m’ont confirmé aussi l’importance d’être un élu qui assume sa volonté de « faire du business ». Ce sont nos entreprises, nos emplois, l’avenir de nos jeunes qui est en jeu. Je n’hésiterai pas à aller solliciter les industriels du numérique pour parrainer KM0 : chaque accélérateur canadien a pu bénéficier d’une aide matérielle de Google, Microsoft ou Cisco. A nous de trouver le moyen d’offrir à ces enseignes visibilité et retour d’image. A nous de les séduire pour offrir aux étudiants, aux décrocheurs aidés par la « ligne numérique » (une école de la 2ème chance pour former les jeunes sans diplôme au multimédia) aux start-up le coup de pouce pour (re)démarrer.
Au final, Mulhouse aura gagné un peu de notoriété outre-atlantique et j’en suis fier. En particulier quand un élu québécois cite, pour achever son propos, les maires de Mulhouse et de New-York !

Elections départementales : réaction de Jean Rottner, Maire de Mulhouse

par Aubin Brandalise

A la lecture des résultats dans les trois cantons mulhousiens, je me réjouis des bons scores réalisés par les candidats issus de mon équipe municipale.

L’union de la droite et du centre progresse dans la plupart des bureaux de vote.

C’est le fruit de leur proximité, du travail de terrain, de la réussite des politiques locales et de la légitimité de leur engagement.

C’est le renouvellement de la confiance que nous ont témoigné les Mulhousiens il y a un an.

Le désaveu de la gauche est cinglant et témoigne de la défiance de la population envers la politique de François Hollande, qui favorise le vote FN.

Le désir d’alternance est net au niveau national. La participation est meilleure que prévue grâce à la mobilisation de notre électorat.

La mobilisation doit être encore amplifiée pour donner une large victoire à nos binômes au second tour.

 

Retrouvez les résultats du 1er tour des 3 cantons de Mulhouse :

résultats canton 1 résultats canton 2 résultats canton 3

 

Retour sur une première année de mandat

par Aubin Brandalise

Retrouvez les articles de la presse régionale suite à l’occasion de la première année de mandat depuis les élections municipales de mars 2014.

A lire en ligne sur le site de l’Alsace : Article d’Emmanuel Delahaye dans l’Alsace

article l’Alsace : Alsace 1 an mandat JR

article DNA : DNA 1 an mandat JR

Alsace 1 an mandat JRDNA 1 an mandat JR

 

Assemblée du Comité des Maires de l’UMP

par Aubin Brandalise

C’était l’une des promesses de la campagne interne de Nicolas Sarkozy : la mise en place d’un Comité des maires. A côté du travail de nos parlementaires, les Maires doivent prendre toute leur place dans notre Mouvement. C’est une priorité pour moi dans la reconstruction de l’UMP. En tant que Secrétaire National chargé des Elux Locaux, j’y ai fait une intervention que vous pouvez retrouver dans cette vidéo :

A lire également dans l’article du Figaro : http://www.lefigaro.fr/politique/2015/03/11/01002-20150311ARTFIG00361-l-ump-veut-mobiliser-son-reseau-de-maires.php

La nécessaire transformation digitale des collectivités

par Aubin Brandalise

Rendez-vous cet après-midi à l’Association des Maires de France (AMF) pour préparer le programme de travail de la Commission numérique, dont j’assure la coprésidence avec Nicolas Bonneau, maire (PS) de La Chapelle Saint-Mesmin (près d’Orléans). Quelle que soit la taille de leur commune, les Maires doivent aujourd’hui intégrer la transformation digitale, qui bouleverse nos modes de fonctionnement mais aussi le rapport entre le Maire et les citoyens. Les sujets sont à la fois innombrables et passionnants, aussi bien du côté des infrastructures que des usages  : administration électronique, téléphonie mobile et exposition aux ondes électromagnétiques, dématérialisation des conseils municipaux, internet des objets…

Lors de notre première séance, le 7 avril prochain, nous devrons sélectionner deux ou trois thèmes qui feront l’objet d’un dossier en ligne, illustré et enrichi par nos rencontres et cet incroyable réseau qu’est l’AMF et ses 36 000 communes. A titre personnel, j’ai une préférence pour les enjeux autour de la donnée : opendata, bigdata, protection des données privées, propriété des données, en particulier celles qui sont recueillis par les opérateurs économiques dans le cadre des délégation de service public (DSP). Je souhaite également valoriser l’avancée mulhousienne dans le domaine du numérique et de la démocratie participative. Notre site de consultation citoyenne est en cours d’élaboration. Il devrait être opérationnel pour la visite prochaine de Mme EL KHOMRI, Secrétaire d’Etat chargée de la politique de la Ville, à Mulhouse.

En soutien aux acteurs économiques de notre territoire !

par Aubin Brandalise

ManifBTP-01Mardi 10 mars, je suis allé soutenir l’ensemble de la filière du BTP. Deux manifestions d’ampleur étaient organisées en Alsace. Une à Strasbourg, l’autre à Mulhouse. Je suis conscient des désagréments qui ont été causés par ce mouvement social. Mais je connais ces professionnels. S’ils descendent dans la rue, ce n’est pas pour rien.

Je les ai trouvés à la fois fiers d’être là et étonnés de devoir en arriver à cette extrémité, eux qui savent ce que le travail et l’effort veulent dire.

S’excusant presque de leur manifestation, ils exprimaient toute leur désespérance dans une forme de pudeur et de réserve.

Je les connais bien. Ces femmes et ces hommes savent innover et se remettre en cause pour être toujours au plus près de la performance. Je les rencontre régulièrement sur le terrain ou au sein de leurs organisations représentatives.

Mais aujourd’hui, les décisions gouvernementales menacent 60 000 d’entre eux à l’horizon 2017. Comme élu local, je me sens concerné car la réduction drastique des dotations budgétaires de nos collectivités limitera sans aucun doute notre capacité à investir sur le long terme et à remplir leurs carnets de commande. Je ferai tout mon possible pour préserver notre capacité d’investissement, indispensable à la survie de nos entreprises du bâtiment et des travaux publics et au bien être de nos concitoyens. Mon engagement récent en faveur des PME dans le cadre d’une charte de la commande publique montre clairement le souhait de la Ville de Mulhouse de se tenir aux côtés des entrepreneurs alsaciens et de leurs salariés.

ManifBTP-02

Après les attentats, les élus locaux veulent infléchir la politique de la ville

par Aubin Brandalise

Accédez à l’intégralité de l’article de la Gazette des Communes

Politique transversale - Le maire (UMP) de Mulhouse Jean Rottner met néanmoins en garde : « le gouvernement ne trouvera pas de solutions s’il décide de rentrer par la seule porte de l’Education. Cette question doit être réfléchie en liaison avec celle du logement. Le contrat unique en préparation suite à la dernière réforme de la politique de la ville va d’ailleurs dans ce sens, c’est positif » assure-t-il.

« Il faut savoir dire les choses, et mettre les problèmes sur la table pour espérer trouver une solution. Je ne constate pas d’apartheid au sein de mon agglomération, mais j’ai une vraie interrogation sur la façon dont peut être assuré l’apprentissage du français et l’inculcation des valeurs républicaines dans une classe composée à 95% d’enfants issus de l’immigration ? La mixité à l’école doit être évoquée, et la carte scolaire très probablement rediscutée », réclame ainsi le vice-président de Mulhouse Agglomération, par ailleurs président de la fédération nationale des agences d’urbanisme (FNAU).