Réaction de Jean Rottner :
La seule région métropolitaine de droite?

par agenceCC

La seule spécificité alsacienne serait-elle aux yeux du Gouvernement d’être la seule région métropolitaine de droite ?

J’ai suivi avec attention les propos du Premier ministre au Sénat dans le cadre du débat sur la réforme territoriale.

Je note que la mobilisation de l’Alsace contre une grande région Est, au-delà des clivages politiques traditionnels, est bien parvenue jusqu’à Matignon.

Le Premier ministre n’est pas sincère dans sa volonté d’écouter les élus locaux et de tenir compte des travaux du Sénat. Comment peut-on en effet interpréter autrement un discours qui exprime dans le même temps le souhait du Gouvernement de ne créer que « 12 régions hexagonales » et qui se concrétise par le dépôt d’un amendement gouvernemental allant dans ce sens en rattachant l’Alsace à Champagne-Ardenne et la Lorraine.

Comment ne pas être perplexe face à un Gouvernement qui semble obsédé par l’Alsace et oublie que la Commission spéciale du Sénat a également proposé le détachement du Languedoc-Roussillon et de Midi-Pyrénées ?

Le Premier ministre a longuement évoqué la nécessité de construire de grandes régions dynamiques et de les doter de compétences économiques supplémentaires pour mieux affronter la compétition mondiale : pourquoi alors proposer cette région « patchwork » qui n’a aucune cohérence en termes d’infrastructures, de développement économique et de stratégie ?

Enfin, Manuel VALLS a rappelé que la France est faite de territoires divers et qu’il faut prendre en considération les spécificités locales citant en particulier les territoires de montagne et la ruralité. Les spécificités alsaciennes, dont Bernard CAZENEUVE a souligné la réalité historique lors des Questions au Gouvernement à l’Assemblée nationale citant une « région-mémoire », ne sont-elles pas dignes du même intérêt ?

Ou plutôt, la seule spécificité alsacienne serait-elle aux yeux du Gouvernement d’être la seule région métropolitaine de droite ?

Manuel Valls serait donc un adepte du mariage forcé plutôt que de l’union librement consentie.

Jean ROTTNER
Maire de Mulhouse

Laisser un commentaire