Réforme territoriale : incohérence, déficit de vision et mépris

par Jean Rottner

Alors que l’Assemblée Nationale vient d’adopter en quatrième lecture le nouveau découpage administratif des régions et que le Sénat a débuté l’examen du projet de loi portant Nouvelle Organisation Territoriale de la République (NOTRe), l’UMP tient à affirmer son désaccord tant sur le fond que sur la forme.

De l’ambition initiale de cette vaste réforme, qui devait figurer comme une nouvelle étape décisive de la décentralisation, il ne reste rien.

La clarification promise entre les différents échelons, les économies espérées en matière de dépenses publiques, l’efficacité espérée d’une carte administrative simplifiée ont laissé place à l’ incohérence, le déficit de vision et le mépris.

Incohérence puisqu’on examine la carte avant de décider de la répartition des compétences.

Déficit de vision quand un texte supprime la clause de compétence générale tandis qu’un autre la rétablit.

Mépris des institutions quand le Gouvernement tente d’étouffer le débat au Sénat, représentant des territoires, en lui imposant une procédure accélérée et mépris des élus locaux qui ne sont pas consultés alors que ce patchwork régional détermine la compétitivité et l’avenir économique de notre pays.

L’aveuglement et le sectarisme socialistes ont constitué le fil rouge de la conduite de cette réforme, à tout le moins bâclée. Les élus locaux de l’UMP, continueront de mener le combat pour le respect des citoyens. Ils seront de toutes les batailles contre ce Gouvernement qui ne sait gouverner que par oukases. Ils combattront avec toute leur énergie les mauvais coups portés contre les collectivités locales et défendront en toute circonstance l’intérêt général.

Jean ROTTNER
Secrétaire national de l’UMP chargé des élus locaux
Maire de Mulhouse

 

 

Laisser un commentaire